Les Trésors d’Hervé Di Rosa

Exposition Les Trésors d’Hervé Di Rosa
Du 9 mars au 28 juillet 2019

LABANQUE
44 place Georges Clemenceau 62400, Béthune
T : 03 21 63 04 70

Originaire d’une ville portuaire, réelle invitation au voyage et à l’évasion, Di Rosa répond à l’appel du large. Il débute en 1993 la série “Autour du Monde”. Le conduisant de la Bulgarie à Cuba, du Vietnam aux États-Unis, elle se poursuit actuellement à Lisbonne, étape 19 de ce périple créatif. Chaque pays visité est prétexte à la rencontre et à l’apprentissage auprès d’artisans, maîtres dans leur domaine de compétences. Il intègre leurs ateliers et découvre des savoir-faire ancestraux. Restaurateurs d’icônes bulgares, maîtres fondeurs camerounais, céramistes spécialistes des azulejos dans le plus ancien atelier lisboète, brodeuses des parures des Vierges andalouses, tisseurs de câbles de téléphone sud-africains, tous lui transmettent leurs technicités. Hervé Di Rosa les associe à des thèmes, des motifs populaires récurrents tels que le robot, la famille des Renés, des figures grotesques ou encore les Deux nigauds, duo de personnages parcourant le monde. Ses œuvres, qu’elles soient en volume ou en deux dimensions, se caractérisent par le foisonnement de détails, par l’emploi de couleurs vives, par un style formel évoquant le graphisme de la bande dessinée ou du street art. Les supports sont totalement investis. Aucune réserve n’est laissée sur la toile, le verre ou le carreau de céramique.

Hervé Di Rosa est à l’image de sa création, riche, dense, expressive, emplie d’humour – et colorée. À son activité d’artiste s’ajoute depuis 2000 celle de directeur du MIAM, Musée International des Arts Modestes qu’il créé et installe à Sète. Le musée convoque en ses murs l’art modeste, l’art brut et l’art contemporain.

À Labanque, l’artiste expose au rez-de-chaussée des oeuvres produites lors de son tour du Monde comme les sculptures réalisées au Cameroun et les céramiques fabriquées au Portugal. Le thème du trésor transparaît dans la diversité des supports employés : peinture sur toiles, installations et sculptures inédites. Des écrins, dessinés par la lumière ou matérialisés par un marquage doré, subliment les créations. La variété des citations (Sinbad le marin, les « trésors de l’espace », le butin des pirates ou de guerre, les parures et les masques Inca, le Veau d’or…) souligne le métissage des références et des cultures nourrissant ses productions.

Aux sous-sols, Hervé Di Rosa dévoile sa collection d’objets, figurines, robots ou maquettes, véritable trésor personnel dont l’opulence rappelle, sous une autre forme, celui gardé précieusement dans la crypte d’une cathédrale ou les coffres d’une banque.

Les Trésors d’Hervé Di Rosa est une invitation à se laisser submerger par la richesse de son univers, par la multitude des artisanats célébrés, par les formes généreuses qui emplissent son œuvre, déjà présentée à travers plus de 200 expositions internationales depuis près de quarante ans.

extraits de carnets à dessins d’Hervé Di Rosa